Mon père, ma mère, mes tremblements de terre / Julien Dufresne-Lamy

« Mon père est une femme qui marche. »

J’étais particulièrement curieuse de retrouver la plume de Julien Dufresne-Lamy, dont le dernier roman Jolis jolis monstres m’avait beaucoup touchée, et dont vous pouvez retrouver ma chronique ici. Curieuse et contente, car une fois de plus la lecture de ce chroniqueur humaniste de la différence fut un régal !

Papa, maman, Alice et moi

15 heures, dans une salle d’attente d’hôpital. Charlie est là, avec sa mère, ils attendent fébrilement que l’opération qu’est en train de subir son père se termine. Ces quelques heures hors du temps permettent à Charlie de remonter le fil de sa pensée, et de revivre les deux années précédant l’opération, deux ans à connaître de sacrés chambardements. Des séismes, des tremblements de terre comme il dit. Sa vie est maintenant à la limite d’une plaque tectonique, depuis cette nouvelle apprise de la bouche de son père : celui-ci s’est toujours senti femme.

Difficile de ne pas être touché.e par la justesse de ton de Julien Dufresne-Lamy, qui signe ici un portrait familial tout en nuances, et porte un regard bienveillant et empathique sur cet adolescent qui tente de s’adapter aux bouleversements de sa vie.

Des séismes pour mieux comprendre

Papa ne sera plus un homme. Restera-t-il papa? Deviendra-t-il maman ? Ou Alice comme elle s’appelle maintenant ? Eux qui partageaient les mêmes passions, que l’on disait quasi jumeaux, vont-ils avoir encore des choses en commun ?

Autant de questionnements racontés à hauteur d’adolescent, qui partage avec nous les différentes étapes par lesquelles il passe pour digérer cette nouvelle situation. Charlie consigne tout dans un carnet, surveille tel un scientifique menant une expérience les changements que vit son père, et les bouleversements familiaux que cela entraîne. Il nous raconte son incompréhension, sa colère, sa curiosité, mais aussi et surtout l’amour infini qu’il porte à cet adulte qui a le courage de vivre comme il l’a toujours désiré. Je suis généralement assez méfiante des histoires racontées à travers la voix d’un jeune adulte, qui parfois semblent désincarnées et tombent dans les clichés, mais Julien Dufresne-Lamy évite brillamment cet écueil en donnant vie à un personnage attachant, plein de contradictions, et dont la pensée évolue au fil des pages, un personnage très humain en somme.

C’est un roman intelligent, sensible et juste que nous propose là Julien Dufresne-Lamy. Un roman sur la famille, l’acceptation de soi, un roman plein d’amour.

Mon père, ma mère, mes tremblements de terre, Julien Dufresne-Lamy. Belfond, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :